La Distillerie Index du Forum
 
 
 
La Distillerie Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Nouvelle Vegô, subito, michto, michto !
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Distillerie Index du Forum -> Fréquence Publique -> Poste de transmission
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ernest Giacomazzi
Mort

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2010
Messages: 131

MessagePosté le: Dim 13 Juin - 23:30 (2010)    Sujet du message: Nouvelle Vegô, subito, michto, michto ! Répondre en citant

Enfin.

Les lourdes portes, l'éclairage en demi teinte, la rumeur des corps par dizaine qui s'ébrouent, là, juste derrière les lignées de gardes barrières tapis dans la pénombre.

Il a suivi les rails bon an mal an, laissant derrière lui une compagne pourrissant de l'intérieur et du dehors, sévèrement atteinte par sa toxicomanie au plus au point de son aspect morbide. Il a déjà rencontré quelques locaux peu farouches, l'homosexuel patenté et l'adolescente débrouillarde, mais n'en avait franchement cure quand, dans son regard rivé à l'horizon, bouché par les wagons en ruine, se reflétait l'image de la concentration humaine tant désirée.

Au devant de sa carrure de repris de justice, conjuguée avec ses airs de vrai faux gentleman, se trouve une minable brouette dans laquelle s'entasse les quelques miettes de civilisation qu'il a dénichées ça et là, souvent par la force. Des barils en bois de matière indéfinie, tamponnés d'une signalisation évoquant un incendie, écrasent quelques maigres bouteilles de plastiques déformées.

Il réajuste le col de son veston. Epoussette ses manches.
Affine sa moustache, la tortillant du doigt. Fait craquer ses doigts, un par un. Puis le cou, en un roulement de tête.
Après une brève fouille de ses poches intérieures qui aboutit à la sortie d'une petite flasque en acier chromé, il en tête quelques gouttes de liquide - allez savoir de quoi il s'agit - avant de placer ses épaisses mains en porte voix.

Il finit par gueuler, à l'attention du patelin, encore inaccessible, de sa grosse voix rauque et assurée:


BAVONJAJOUR, L'TAUDE RUPINE ! OHE, DU BATEAU !

LOURDIER, RAMENE TA GANACHE, ICIGO L'ERNESTO VEUT T'NIR SUR LES FONDS !
ET SUBITO !


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 13 Juin - 23:30 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Katerina Nivosk
Mort

Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2009
Messages: 615
Localisation: Desert

MessagePosté le: Lun 14 Juin - 04:22 (2010)    Sujet du message: Nouvelle Vegô, subito, michto, michto ! Répondre en citant

Il etait là. D'une carrure à faire palir Adolf Ramirez, habillé un costume digne des grands soirs d'une époque revolue, epargné comme si de rien n'etait par les affres du temps, tirant une brouette au contenu suspect ?
Et bien sur, l'illusoire idée qu'il puisse s'exprimer dans la même langue que tout le monde une fois aux portes de la ville s'envole. Il est là, et entierement là. De quoi faire soupirer notre responsable des portes qui sort du periscope pour tailler la discution à l'armoire à glace.

Sans vraiment se presser, repoussant l'inévitable tant que faire se peut, elle arrive à l'entrée. Si on peut appeller l'entrée, l'endroit ou cesse, l'espace d'une personne, un perimetre de sac de sable  et gravier bruni. Là encore, voir l'etat des defenses de la ville, constellée de miradors et de murs de pieux inversé etre une passoire pour pieton lui arrache un soupir. Impresionnant de loin, frele de proche... Heureusement que l'obscurité est maitresse, en dehors de la ville lumineusement vegassienne. Les ombres, et pas celles que vous pensez, sont la meilleur des protections.

Mais elle est arrivée. Il est temps. Sans un regard pour voir si quelqu'un d'autre est arrivé pour l'acceuillir ou se foutre de sa trogne, elle monte le son à son tour, dans sa direction.

Ernesto, qu'elle dit, si tu veux pouvoir bouffer entre nos murs, faut venir par ici ! Et tu ramene tes affaires, on va pas faire plusieurs voyages. Ok ?

Oh diable, elle se voit decidement pas sortir pour aller le chercher, pourvu qu'il entende...
_________________
"Nous avons à faire et affaire"


Revenir en haut
Emi Louise
Voyageur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2010
Messages: 7 329

MessagePosté le: Lun 14 Juin - 13:10 (2010)    Sujet du message: Nouvelle Vegô, subito, michto, michto ! Répondre en citant

Comment ne pas entendre les hurlements de Giacomazzi aux portes de New Vegas. Et surtout comment ne pas reconnaitre son phrasé si pointu, difficilement compréhensible pour les oreilles non averties.

Et puis, ce n'est pas comme si Emi n'attendait pas la femme qui l'accompagne depuis plusieurs lunes.

L'ombre aveugle et souriante ne fait que passer et ne se mêlera pas du travail de Kate. Il sera toujours temps de faire connaissance avec l'arrivante, quand celle-ci se sera un peu reposée.


Revenir en haut
Ernest Giacomazzi
Mort

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2010
Messages: 131

MessagePosté le: Lun 14 Juin - 16:54 (2010)    Sujet du message: Nouvelle Vegô, subito, michto, michto ! Répondre en citant

Evidemment, lorsque l'on prend le temps de détailler avec attention l'endroit après avoir poussé sa gueulante, ça fait un choc.
Il regarde le petit sentier qui s'échappe entre deux sacs de sable et acquiesce de la tête. Pour murmurer, entre ses dents...


Michto...michto...punaise de blondasse...

Qu'espérait t-il? Une fouille au corps, des enragés pointant sur lui vingt canons aux gueules répressives, un tapis de vahiné se déhanchant sur le toit des locomotives pour le recouvrir de fleurs odorantes?

On ne saura jamais.

Quoi qu'il advienne, le monstre se met en branle, crève un peu des bords d'un sac avec le côté de la brouette, lui arrachant un autre juron, et enfin, après quelques mètres de plus, il arrive à portée de Katerina. Il se frotte les mains dans la précipitation, plus par excitation que par réel désir de se débarrasser des germes et des poussières, puis s'incline, dans une lourde révérence, révélant à la lumière les cicatrices en gondole le long du néant blanc que compose son cuir chevelu. Pas de contact physique. Sait-on jamais.


Alors comme çô, c'est vous la femme de quart, hein ? J'savais pô qu'on f'sait dans la grande dimension et la joliesse dans l'taf des chats...


Une main dans le dos, l'autre sur la bedaine, dans une posture de philosophe antique qui aurait l'air d'organiser des combats de chiens illégaux après le forum, il commence à inspecter les embryons de rues derrière la jeune femme. Accompagné d'un grand sourire légérement malsain, sa voix enjouée ajoute:

Où c'est t'y que l'Ernest peut faire son creux ? Et où c'est t'y donc que s'trouve l'antiffe, l'boxon et l'rade, au nom d'la Sainte Trinité d'la Très Sainte Daronnerie ?


Revenir en haut
Katerina Nivosk
Mort

Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2009
Messages: 615
Localisation: Desert

MessagePosté le: Lun 14 Juin - 17:25 (2010)    Sujet du message: Nouvelle Vegô, subito, michto, michto ! Répondre en citant

L'antiffe, le boxon et le rade... Diantre ! Réfléchissant à toute vitesse pour comprendre ce que voulait le mastock qui l'avait salué sans contact corporel -et c'était tant mieux entre nous- il cherchait donc un bordel et un bar... Oui, pour elle foutre le boxon, c'était foutre le bordel... Donc il voulait une maison close ? Bancal mais faute de mieux, on fait ce qu'on peut.

Pour répondre sur le même ton à l'introduction, elle avait baragouiné un truc qui ressemblait à
"Si on peut concilier compétence et... hem... joliesse, je vais pas m'en priver."
Il pouvait d'ailleurs constater que la miss n'était pas dépourvu d'atout pour se défendre, avec un tuyaux à gâchette accroché par une lanière de cuir à son épaule. Si tenté qu'elle ai eu le temps de viser, qu'il aurait souffert de se prendre un plombage dans le buffet. Avant étouffer sous le poids de la masse qui aurait vite fait de l'écraser elle, la tireuse malavisée.

Mais passons, là n'était pas le sujet. Comment lui annoncer qu'il n'y avait pas de maison close, mais qu'il y avait régulièrement des filles à la cuisse légère si on cherchait bien ? Ou des hommes, c'était selon les gouts... Surtout qu'elle avait pas de nom à donner pour ça, car la vie sexuelle des habitants... elle s'en battait les steaks, comme on dit.

Bref, braiff, breffe. Tout ça pour dire qu'il était temps de renseigner le larron et ses eventuels compagnons.


"En gros... Pour crécher, ya une foule de wagon abandonné qu'on a trouvé en s'installant, et z'ont pas tous été pris. C'est au fond de la ville, proche des parois de la grotte, tu peux pas louper. D'ailleurs, si tu a des compagnons qui attendent de voir si tu arriver à passer sans te faire dessouder, tu peux les inviter ya aucun problème.
Pour ce qui est de boire... On a un truc que les gens ont appelé l'Alambique. Je saurais pas te dire l'ambiance là bas, j'y vais pas souvent mais si tu veux boire... Il y a une spécialité locale très forte, et probablement chaussure à ton pied si tu cherche quelque chose de particulier."


Et abordant un sujet à coeur, qui lui trottait en tête et qui risquait peut-être d'éviter des quiproquos ensuite, il fallait bien parler de cet accent au couteau, qui ressemblait à une langue morte.

"Hum comment dire... T'es sûrement au courant que la manière dont tu jacte est particulière, nan ? J'veux dire... t'a tes mots bien à toi pour dire ce que tu veux, et on comprend pas forcement du premier coups. J'veux dire... C'est pareil pour toi, ou tu comprend parfaitement ce qu'on dit ? Que je prévienne Simon sinon, ça serait con qu'il y ai problème avec le comptable à cause de ça, tu vois le genre..."

_________________
"Nous avons à faire et affaire"


Revenir en haut
Gaz
Mort

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2009
Messages: 1 001
Localisation: Devant le marteau et la seringue

MessagePosté le: Lun 14 Juin - 17:52 (2010)    Sujet du message: Nouvelle Vegô, subito, michto, michto ! Répondre en citant

Un œil énorme qui clignote, dans la loupe d’un instrument abracadabrantesque rappelant vaguement une longue vue. Il l’avait vue venir d’assez loin l’armoire à glace, avec sa comparse multirécidiviste de l’intox. A son grand regret, l’armoire à glace était arrivée seule : il n’aurait donc pas l’immense plaisir de lui tirer dessus, pour tenter d’imprimer dans cet esprit obtus le respect du beau sexe. Non que l’enfumé soit un féministe convaincu, mais c’est qu’il aimait jouer au bowling avec les mauvaises habitudes. C’était son truc, sa contribution au grand Tout, comme elle dit la Shauri.


L’Ernest n’a l’air ni fiable, ni sympa, ni assez faible pour faire ce qu’on lui dit. Un terreau fertile, se dit-il, mais d’un tout autre genre que ceux abordés jusqu’ici. Pas de grande dépression, pas de grande détresse et pas de viols consécutifs à avouer le soir au coin du feu. Changement de registre, ouais ouais.


Il renifle, visse deux clopes entre ses lèvres sèches et saute du toit de son atelier vers celui de l’archerie. Quelques coursives et couloirs sombres plus tard, les voilà, lui et son regret de ne pas voir le tandem au complet, aux portes de la citée souterraine. Comme à son habitude, c’est l’odeur de tabac qui annonce sa présence avant qu’il ne s’extirpe d’un coin sombre, quelques mètres derrière Katerina.

Un demi-Ernest pour la carrure, et deux demi-clopes pour justifier l’irrigation disproportionnée de ses yeux. Sa mauvaise humeur hypothétique est collée sur un visage placide, la poussière et la sciure sur son costume hors d’âge. Et il vous mate cette gentille petite scénette depuis son rideau pâle de nicotine.
_________________
Bricolo Médico Texan
Gaz O'Line - Mauvaise Humeur Garantie !


Revenir en haut
Ernest Giacomazzi
Mort

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2010
Messages: 131

MessagePosté le: Lun 14 Juin - 18:09 (2010)    Sujet du message: Nouvelle Vegô, subito, michto, michto ! Répondre en citant

L'évocation des potentiels compagnons de route le fait sourire. Et largement, avec ça. On dirait même qu'il est au bord d'une crise de fou rire incontrôlable. Mais non, ses lèvres dodues restent finalement figées à ses coins.

A peine le temps de sortir une blague douteuse de son cru que la blonde continue son exposé. Et la fin est tout de suite moins marrante. Du moins, en apparence.

Le bonhomme place ses deux mains sur les hanches, fronce les sourcils, lève la tête et jette un regard en biais d'un air dubitatif sur la jeune femme. Il commence à gueuler, comme une poissonnière:


Sac'h Kaoc'h ! C'est qu'tu m'prendrais pas un ch'ti peu pour un cave, la gonzette ?


Pour sûr que faut pô êt' seringuinos pour dévider l'jars...

Et qui qui c'est l'écrivain dont tu jactes ? C'est la machine à condenser les appointements ?

J'demande à voir l'tenancier, j'calcule pô les cambrouses...

Va donc l'mett' au jus qu'j'veux bicraver toute ma calebasse cont' deux quarts de marqué avec une blachisseuse d'tuyaux d'pipes ! Et qu'on peut solder l'bazar, s'il est un poquito fusilleur.

Il a bien remarqué le type derrière Katerina et son halo ou purée de pois en nicotine, mais ne fait comme si de rien n'était. Il est planté là. La trogne toujours contrite. Les deux mains toujours sur les hanches. Les veines du front saillantes. Le souffle pesant du sanglier avant la charge. Dévisageant la guerrière d'un air à ne pas céder d'un pouce.

Mais céder quoi, au juste ? Misère...



Revenir en haut
Gaz
Mort

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2009
Messages: 1 001
Localisation: Devant le marteau et la seringue

MessagePosté le: Lun 14 Juin - 18:21 (2010)    Sujet du message: Nouvelle Vegô, subito, michto, michto ! Répondre en citant

Une main timide se lève, comme coupable de soustraire éventuellement Katerina à son office. Une main toute frèle derrière ce nuage de fumée dense, dilettante, et semi-absente.

Suis l'taulier. C'est pour une réclamation ?

_________________
Bricolo Médico Texan
Gaz O'Line - Mauvaise Humeur Garantie !


Revenir en haut
Ernest Giacomazzi
Mort

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2010
Messages: 131

MessagePosté le: Lun 14 Juin - 18:37 (2010)    Sujet du message: Nouvelle Vegô, subito, michto, michto ! Répondre en citant

Ah, le voilà, le signe.

Relâchant la tension, ses épaules tombent légèrement et, dans le même geste, il saisit des mains la fameuse brouette pour la placer devant le brouillard fugitif. Il fait mine d'être très en colère quand il passe devant Katerina, avant de lâcher, là encore, à l'attention de la jeune femme, une expression affichant toutes ses zygomatiques. Drôle de contraste.

Tapotant du poing le couvercle d'un des barils de poudre, il indique, d'une voix blanche:

Combien qu'tu m'en donnes, de visu, l'taulier ? Pour débuter, hein.


Revenir en haut
Gaz
Mort

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2009
Messages: 1 001
Localisation: Devant le marteau et la seringue

MessagePosté le: Lun 14 Juin - 18:55 (2010)    Sujet du message: Nouvelle Vegô, subito, michto, michto ! Répondre en citant

Non, il n'est pas encore temps de faire son numéro, on range sa Dillingeritude au placard quelques instants. Curiosité scientifique, voyons voir. Il farfouille dans sa poche, lentement, sort une clope et la pose sur le baril d'une main fatiguée.

Pour débuter, hein.
_________________
Bricolo Médico Texan
Gaz O'Line - Mauvaise Humeur Garantie !


Revenir en haut
Ernest Giacomazzi
Mort

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2010
Messages: 131

MessagePosté le: Lun 14 Juin - 19:11 (2010)    Sujet du message: Nouvelle Vegô, subito, michto, michto ! Répondre en citant

La fixation. Il reste là, à contempler la clope pendant une minute. Pas de gueulante. Même pas d'air bête. Non, il tortille sa moustache entre l'index et le pouce, respire normalement, mais fixe l'objet avec une patience bizarroïde.

Enfin, il choppe la tige à pleine main, la fait tourner en dessous des narines, comme s'il s'agissait d'un cigare de haute volée, puis, brandissant la cigarette devant Gaz, comme une pièce à conviction, son visage s'éprend encore de son sourire large comme un ravin. Il se tourne même vers Katerina pour lui désigner, à elle aussi, le précieux.


Michto ! Michto !
Cimer Bwana, Cimer !

Toujours sur la même musique rigolarde, il écrase sa paume et tous ses doigts contre la clope, émiette le tout au dessus du sol puis y jette le condensé de tabac et de papier encore collé à sa pogne, en alignement avec son corps. Sa chaussure de chantier s'abat sur ce qui reste du début de la transaction, avant qu'un glaire particulièrement épais ne vienne couronner le petit tas en bouilli.


Puis, reprenant sa pose des plus sérieuses, son poing tambourine à nouveau le couvercle, en un rythme un peu plus soutenu, et il répète, de la même voix blanche:


Combien qu'tu m'en donnes, de visu, l'taulier ?


Revenir en haut
Gaz
Mort

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2009
Messages: 1 001
Localisation: Devant le marteau et la seringue

MessagePosté le: Lun 14 Juin - 19:40 (2010)    Sujet du message: Nouvelle Vegô, subito, michto, michto ! Répondre en citant

Il regarde le tonnelet, œil expert, dix charges. Il renifle et souffle sa fumée vers la moustache du bonhomme, plus par inadvertance qu’autre chose. Puis il tend le doigt vers un couloir sombre.

De la poudre, on en fabrique, beaucoup, par là bas. Apport excédentaire pour un besoin technologique déjà satisfait : ça ne vaut rien. Vente insatisfaisante.

Il est secoué d’une quinte de toux, attendant que la frustration fasse son chemin jusqu’au cortex profond de l’individu. Il retire une des deux clopes de ses lèvres et tapote dangereusement sa cendre non loin des barils.

Hmmm … par contre vous pourriez m’offrir cette poudre. Les cadeaux, c’est important. Comme ça, pour marquer l’coup. Et moi, je pourrais offrir en retour ce dont vous avez besoin … c’est mon travail … de donner. Je suis le Père Noel de …

Il s’interrompt, sentant qu’il s’y prend mal, que son message se dilue. Il tord ses lèvres dans une moue étrange, lasse, et regarde le type avec ses yeux d’assassin. Des yeux vivants dans un visage mort, voilà de quoi il a l’air, de ces sales enfoirés qui ont les couilles en bronze, à la hauteur, des convictions à défendre oui Monsieur, et une méchante dent contre les plans foireux.

T’as rien dans ta brouette que je puisse vouloir, rien. Rien non plus d'inutile ...

Scénario 1 : Tu veux me vendre ça …. Diverses péripéties … Fin plus ou moins tragique : depuis la déception commerciale jusqu’à l’empaillage pour la postérité.

Sa voix prend quelque chose d’impératif, ya qu’un seul putain de bon choix suggéré, et c’est le suivant :

Scénario 2 : Tu arrêtes de me prendre pour la putain de crémière format 95D, à qui tu viens vendre ton jus de cadavre détroussés, avec ton sourire jusqu’aux oreilles et la bite en bandoulière. Bienvenue à New Vegas, t’es qui, et qu’est-ce que je peux faire pour toi ?

Voilà, ça devait être ça, le taulier.
_________________
Bricolo Médico Texan
Gaz O'Line - Mauvaise Humeur Garantie !


Revenir en haut
Katerina Nivosk
Mort

Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2009
Messages: 615
Localisation: Desert

MessagePosté le: Lun 14 Juin - 19:51 (2010)    Sujet du message: Nouvelle Vegô, subito, michto, michto ! Répondre en citant

Misere... C'était le mot. Bon au moins le doute etait dissipé. Il avait beau jacter comme un bouseux qui n'avait jamais vu la civilisation depuis 4-5 generations, il comprenait les autres. Et ma foi, ça devait bien le faire marrer de voir tout le monde plisser les yeux pour comprendre keskidit.
Le voila qui la toise, et elle ne se laisse pas démonter. Sans se rendre compte malgré l'odeur qu'un pervers matte la scene et s'en delecte. En grognant, elle avait signalé qu'elle avait compris tout ce barda, et elle allait laisser "Canonball" s'installer quand Gazo intervint, et tout se deroula si vite qu'elle eu du mal à suivre, et même incapable de s'explipser.
C'est qu'elle se retrouve témoin des tractations commerciales, et qu'il prend un malin plaisir à la prendre à parti sans le dire!
Surtout que pour savoir ce qu'il y a à débourser pour de la poudre, elle est une incompétente notoire. Le commerce, c'est pas son truc... Tu donne un tarif, c'est oui ou c'est non. Négocier, palabrer... Prise de tête.

Mais bon, gazoline en tres bon diplomate qu'il pense être commence son speetch sur la poudre. Il a pas fondamentalement faux, mais merde on provoque pas les gens comme ça. Va falloir que -elle !- arrondisse les angles. Fait chier.


En gros, ce qu'il essaie de dire le gazo... C'est que la poudre, on en a plein mais quand un mec bosse pour nous, il a un peu tout ce qu'il veut. Si tu veux simplement dealer ta poudre, t'en tirera rien. Mais si tu fait un accord à long terme, t'aura pas à te plaindre. C'est ça en gros, pas besoin de se faire chier avec des scénarios ou d'autres trucs à la con, il vaut mieux etre direct, parfois hein.

_________________
"Nous avons à faire et affaire"


Revenir en haut
Gaz
Mort

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2009
Messages: 1 001
Localisation: Devant le marteau et la seringue

MessagePosté le: Lun 14 Juin - 20:01 (2010)    Sujet du message: Nouvelle Vegô, subito, michto, michto ! Répondre en citant

Il lève un index didactique pour compléter.

Et t'es qui, et qu'est ce qu'on peut faire pour toi.
_________________
Bricolo Médico Texan
Gaz O'Line - Mauvaise Humeur Garantie !


Revenir en haut
Ernest Giacomazzi
Mort

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2010
Messages: 131

MessagePosté le: Lun 14 Juin - 20:36 (2010)    Sujet du message: Nouvelle Vegô, subito, michto, michto ! Répondre en citant

Pendant toute la durée des explications, il s'est massé le crâne, ne baissant les yeux que pour regarder son tonneau. Il observe et écoute Gaz religieusement, Katerina intervient.

J'crois qu't'as pas besoin d'jouer les dariolettes, Barbarella, l'daron ci-présent est une véritab' boîte aux lettres vivantes.


Un instant, on croit qu'il va péter les plombs. Ses muscles se tendent, il saisit le baril et le place au dessus de sa tête, pour, d'un geste de pachyderme, le balancer un peu plus loin. Donkey Kong Baraki. Voilà le cylindre qui commence à rouler dans la première artère de la citée qui vient.
Est ce là une façon convenable de décharger la marchandise ? Pour lui, aucun doute.

Un d'tes grouillots aura qu'à faire son Saint-Vincent-De-Paul pour récup' la camelote et la fout' à l'étude.
Moi c'est l'Ernest, Giacomazzi d'son vrai blaze pour pas citer que l'prénom d'jeune fille.
J'ai pas mal fourmillé pour rameuter ma ganache jusqu'ô la Nouvelle Vegô. J'viens icigo pour bibeloter, et faire mon trou. J'ai choisi c'te vrimalion parce que la chapelle a l'air bien michto, et qu'le camarluche Boris m'a fait l'argotage sur l'tirou.

Et ti alors, trucmuche, comment qu'c'est ton indicatif ?
J'dois aussi visiter la Louise, j'ai un mauvais pétard à lui rencarder.

Ces quelques mots prononcés, il fait jouer les os de ses doigts avant de bander un biceps, comme s'il allait mettre une droite au fumeur, mais le geste se conclut par un bras à l'horizontal, invitation à une poignée de main.


Hrp: peut on passer le topic en interne s'il vous plaît ?


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:00 (2016)    Sujet du message: Nouvelle Vegô, subito, michto, michto !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Distillerie Index du Forum -> Fréquence Publique -> Poste de transmission Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com