La Distillerie Index du Forum
 
 
 
La Distillerie Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Happy days.
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Distillerie Index du Forum -> Fréquence Publique -> Poste de transmission
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Samuel


Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2011
Messages: 1 512

MessagePosté le: Lun 28 Mai - 00:03 (2012)    Sujet du message: Happy days. Répondre en citant

Samuel se crispe à vue d’œil. Il murmure à l'adresse de Marc:

"C'est la largeur de vos épaules qui vous pousse à enfoncer les portes ouvertes ? Bien sûr, au rythme d'Emi. Si j'avais voulu l'achever, je l'aurais fait moi même, sans confier le travail au premier torcheron."

Plus fort, pour la radio.

"Entendu. Pas plus."

Il se rapproche de Marc. Toujours aussi enjoué.

"Si vous avez soif ou besoin d'une pause, dites le. Je pense que ça ira mieux avec Kazil. On verra les cocotiers à temps. Merci encore."
_________________
"Cette fichue borne d'arcade... Tout est parti de là. Si la ville meurt, je m'en voudrais que les Basterds fassent un meilleur score..."


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 28 Mai - 00:03 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Emi Louise
Voyageur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2010
Messages: 7 329

MessagePosté le: Lun 28 Mai - 00:08 (2012)    Sujet du message: Happy days. Répondre en citant

Emi n'est plus vraiment là.
Ou alors ce n'est plus vraiment elle.
Les cocotiers, c'est plus pour faire plaisir à Samuel, elle, elle aurait préféré être au front avec la Marabunta. Tuer ceux qui ont tuer Cole, Delamort, le Sergent, Simon et bien d'autres...
Mais faire croire à une aveugle qu'elle aura un jour une place de choix dans une troupe d'élite, c'est limite vicieux.
Et qu'une aveugle puisse le croire, de la connerie profonde.

Elle se crispe dans les bras de Marc. Plusieurs fois. Tremble, serre les dents. Les claque.
Voilà un beau spectacle pour Kazil. Elle, elle aurait préféré qu'il garde autre chose comme souvenir d'elle. C'est certain.


Revenir en haut
Lavembe
Clodo

Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2011
Messages: 374

MessagePosté le: Lun 28 Mai - 00:16 (2012)    Sujet du message: Happy days. Répondre en citant

*Marc la regarde se crisper contre lui comme à un drap qu'on essore fictivement en espérant que ça fera partir le froid de la fièvre ou la douleur. A ce stade elle crève de froid, c'est sûr. Il repère seulement combien cette idée de voir la mer est stupidement mièvre, pour un esprit brutal comme le sien. Ce qu'il voit, c'est la cécité d'une aveugle qui voulait en découdre. Elle voulait du sang, de la justice. Et maintenant on discutait de son endroit préféré pour l'enterrer alors qu'elle respirait encore. Mais combattre, c'est vouloir vivre ! Marc était particulièrement désappointé.*

- A la limite, j'aurais préféré qu'on nous envoie c'bon vieux Ahèm. Elle respire encore hein. Elle est toujours en vie.
Précise-t-il un peu plus haut, pour la radio. N'allez pas trop vite en besogne. Un peu d'respect.


Revenir en haut
Kazil
Chef Ferrailleur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2010
Messages: 392

MessagePosté le: Lun 28 Mai - 00:20 (2012)    Sujet du message: Happy days. Répondre en citant

L’asiatique marche aussi qu’il peut. Il avait quitté les remparts, la défense de New Vegas lorsqu’il avait appris ce qui se passait. Emi..Kazil ne pouvait pas supporter l’idée de la perdre. Malgré ses blessures récentes, il mit son corps à lourde épreuve pour presque courir en direction de l’aveugle. Il ne pouvait pas croire qu’elle était sur le point de mourir.

Un certain temps s’était écoulé entre les derniers échanges. Mais l’asiatique aperçut au loin les deux hommes et Emi qui semblait bien mal en point. Est-ce que Samuel était réellement le coupable ? La méfiance s’était accaparée de Kazil et il gardait son arme non loin de lui.

Il s’avança jusqu’à leur groupe.

-« Emi..que lui avez-vous fait.. ? »


Revenir en haut
Samuel


Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2011
Messages: 1 512

MessagePosté le: Lun 28 Mai - 00:24 (2012)    Sujet du message: Happy days. Répondre en citant

"Elle m'a demandé de mourir seule. Un peu de respect. Déjà que brancher votre radio à ce moment là ne vous illustre pas spécialement... Vous avez conscience de tomber à côté de la plaque à chaque fois depuis que vous m'avez cru flic ?"

Samuel relâche d'une main son arme et vient ôter les cheveux du front d'Emi.

"Reste, juste encore un peu. Je vois les lumières d'ici. Je t'avais promis qu'on reviendrait à la Plage."

"Marc, continuez vers Vegas. Nous n'allons pas au dessus. Mais évitez l'entrée principale. Vous allez découvrir qu'il existe des endroits paradisiaques sous terre."

Kazil approche. Mais Samuel garde une main sur Emi, et son arme comme une simple canne. Il ne doit pas rompre le contact. Être la, et surtout la toucher pour qu'elle puisse voir les choses. Et tant pis si leur secret s'évente.

"Kazil. Je lui ai planté un couteau dans le ventre selon ses souhaits. Et Marc m'aide à l'amener à un endroit digne. Kazil, si je vous dit la plage de Vegas, vous voyez de quoi je parle ? J'ai besoin d'un cordon libre jusque la."
_________________
"Cette fichue borne d'arcade... Tout est parti de là. Si la ville meurt, je m'en voudrais que les Basterds fassent un meilleur score..."


Revenir en haut
Kazil
Chef Ferrailleur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2010
Messages: 392

MessagePosté le: Lun 28 Mai - 00:34 (2012)    Sujet du message: Happy days. Répondre en citant

Kazil redressa son mousquet lentement. Le choc d’entendre Samuel avouer ce crime le mit un instant hors de lui. Emi… elle aussi devait mourir ? Elle avait des raisons de vouloir quitter ce monde, mais il ne pouvait pas croire qu’elle le souhaite aussi profondément que cela. Les morts s’étaient enchainées, les tragédies aussi mais il ne pouvait pas croire que cela la pousse aussi loin. La mort de Simon avait été un coup dur, elle le connaissait depuis tant de temps. Ils étaient des amis, peut-être plus.. Mais de là à vouloir mettre fin à ses jours.

-« Je ne peux pas vous croire..ce n’est pas possible.. »

Il jeta un regard à Emi Louise, elle semblait encore en vie. Très mal en point mais encore en vie.

-« Emi..Emi.. »

Kazil redressa son regard vers Marc Lavembe qu’il reconnut puis vers Samuel.

-« Pourquoi…vous.. ? Pourquoi faut-il que ce soit vous ? Elle respire encore..Comment pouvez-vous songer à la condamner ainsi ? »


Revenir en haut
Lavembe
Clodo

Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2011
Messages: 374

MessagePosté le: Lun 28 Mai - 00:50 (2012)    Sujet du message: Happy days. Répondre en citant

- Calme-toi.

*Répond simplement Lavembe à Kazil. Inutile de s'étendre sur le passé houleux, il n'en a franchement pas envie. Il commence alors à se diriger vers New Vegas. Marc continue de parler au soldat blessé, évitant désormais une discussion directe avec Samuel, assumant la chute catégorique des chances qu'ils sympathisent un jour que ça induit.*

- Tu prendras le relai quand tu auras la poigne sûre. Comme ça tu pourras réfléchir à la sauver, ce genre de chose. J'ai fait c'que je croyais juste en la r'joignant quand elle traînait la patte au loin. Maint'nant on n'm'obligera pas à m'embourber dans un délire destructeur avec un de ses amants que je n'peux pas sentir. Ces p'tites phrases mesquines d'homme qui pense m'ont fatigué.


Revenir en haut
Samuel


Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2011
Messages: 1 512

MessagePosté le: Lun 28 Mai - 00:55 (2012)    Sujet du message: Happy days. Répondre en citant

"Pourquoi moi ? Parce qu'aucun de vous n'aurait eu le cran de le faire. Aucun de vous ne la comprend. Vous parlez de la sauver. Elle ne l'a pas demandé. Le couteau dans son ventre n'est pas le mien. Je ne l'ai pas arrachée à Vegas. Nous nous sommes retrouvés. Et je l'ai fait. Peut être pensez vous que c'était facile pour moi. Vous me débectez."

Il se saisit de son arme à pleines mains, rompant à regrets le contact avec Emi et se recule un peu.

"Très bien Marc. Fichez le camp, et merci encore. Kazil, je vous ai parlé, et je veux une réponse. Vous m'écoutez. La Plage de Vegas. Oui ou non ? Je vous guide si ce n'est pas le cas. Sur place, j'y ai caché mon vieux matelas quand j'ai vidé mon wagon."
_________________
"Cette fichue borne d'arcade... Tout est parti de là. Si la ville meurt, je m'en voudrais que les Basterds fassent un meilleur score..."


Revenir en haut
Selena Page


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mar 2011
Messages: 2 112
Localisation: Dans l'ombre de la ville...

MessagePosté le: Lun 28 Mai - 11:01 (2012)    Sujet du message: Happy days. Répondre en citant

Au bout des ondes, auxquelles Marc a ouvert le chemin se trouve une oreille amie pour qui le temps vient de s'arrêter. Elle ne comprend pas encore bien ce qui se passe, ce qui s'est passé ou vas se passer, mais elle est à genoux dans le sable, elle écoute... chaque son qui peut la rapprocher de la scène.

Elle sent le couteau dans son propre ventre et ne parvient pas à dégager le moindre son. Une séparation temporaire... ça ne devait être qu'une séparation temporaire... pas définitive...

Elle murmure...


"Sauvez la..."

Sans vraiment savoir à qui elle s'adresse, ni même si on peut l'entendre.


Revenir en haut
Lavembe
Clodo

Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2011
Messages: 374

MessagePosté le: Lun 28 Mai - 11:06 (2012)    Sujet du message: Happy days. Répondre en citant

*Toute cette pression, tous ces espoirs et, par opposition, ce deuil prématuré achèvent de mettre Marc hors de lui. Il réfléchit trop, Samuel a raison. Mais il peut bien parler, ce tas d'merde, l'autre a beau dire ce qu'il veut : Quand on aide un suicide, on bute quelqu'un, et on assume. L'amant d'Emi Louise, qui est certainement amoureux éperdue de la dame aveugle, peut lire combien il n'est pas compris ni approuvé par Marc qui dépose Emi dans les bras de Kazil qu'il sent être un "allié" de la moribonde et file en direction de la ville d'un pas leste et colérique.
Il a besoin d'un verre. De quelque chose pour le calmer et pouvoir réfléchir peinard.*


Revenir en haut
Chacha
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 06 Nov 2011
Messages: 2 428
Localisation: Les mains dans ses poches

MessagePosté le: Lun 28 Mai - 11:53 (2012)    Sujet du message: Happy days. Répondre en citant

La brune écoutait de haut de la barricade, assise sur un tas de bois. Elle savait qu'elle verrait rentrer Marc d'ici quelques heures, elle ne le regarderait pas dans les yeux. A quoi bon ? Elle pensait à Emi... Emi, elle était en prison à son arrivé, lors de son sacre forcé, elle était à l'agonie, une lame dans le ventre au milieu de tunnel. Elle allait arriver. Cracher sur le cadeau de la vie, meurtrie à sang par des années de mensonges, d'illusions sadiques. Elle voulait combattre les meurtriers du nord, une aveugle, se voulant guerrière mais ce moyen ne lui avait pas été donné.

Quelle horreur de voir son destin ne pas être celui qu'on voulait. Oui Samuel était quelqu'un qui pouvait comprendre ça. Il était du même métal. Ils seraient bientôt au muraille. Elle serait là. Sauver Emi, elle en avait envie, quitte à la rendre folle, elle n'acceptait pas une fuite si facile. Mais elle ne savait pas si elle aurait le courage, la force, de ne pas la laisser partir.

- C'est ce qui manque qui donne la raison d'être.

Elle avait murmuré cette phrase qu'on lui avait crié un jour. Avait-elle vraiment un sens ? Avait-elle sa place ici ?
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Kazil
Chef Ferrailleur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2010
Messages: 392

MessagePosté le: Lun 28 Mai - 19:00 (2012)    Sujet du message: Happy days. Répondre en citant

Kazil ne lâcha pas du regard Samuel, les amis du passé sont les ennemis de demain. Attenter à la vie d’une personne même avec son assentiment demeure un crime et Kazil ne pouvait pas laisser partir Emi, il ne voulait pas la voir disparaître à son tour. Etait-ce cela le nouveau monde ? Un spirale funeste qui emporte de plus en plus la vie des gens auxquels on tient, jusqu’à se retrouver seul ?

Marc Lavembe avait déposé Emi entre ses bras. Malgré sa fébrilité naturelle, Kazil la retint fermement. Il la regarda un instant puis reposa son regard sur Samuel. Comment avait-on pu en arriver là ?

-« Samuel, tant qu’Emi Louise aura la possibilité de survivre, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour la sauver. Tant qu’il y aura la moindre chance qu’Emi survive, je ne la laisserai pas s’en aller. »

La voir dans cette état.. Emi..pourquoi devait elle mourir dans tant de souffrance. Lui planter un couteau et la laisser agoniser jusqu’à une destination lointaine.. quelle horrible destinée pour une femme qui a fait de son mieux pour apporter la paix dans les contrées du sud.

-« Emi doit survivre. Vous dites que vous la comprenez Samuel ? Mais qui voudrait mourir dans une telle douleur ? »


Revenir en haut
Samuel


Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2011
Messages: 1 512

MessagePosté le: Lun 28 Mai - 19:12 (2012)    Sujet du message: Happy days. Répondre en citant

"Emily. C'est elle qui m'a tendu ce couteau, et l'a posé la, sur son ventre, mettant mes mains entre la garde et les siennes."

Samuel semble se retendre, et ses yeux ne quittent pas Emi.

"Je veux qu'elle meure dans un endroit qu'elle apprécie. Mais si vous resquillez, ma balle ne sera pas pour vous, mais pour elle. Avancez vers le nord en longeant les remparts s'il vous plait."


Obstiné le Sam. C'est un euphémisme.
_________________
"Cette fichue borne d'arcade... Tout est parti de là. Si la ville meurt, je m'en voudrais que les Basterds fassent un meilleur score..."


Revenir en haut
Kazil
Chef Ferrailleur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2010
Messages: 392

MessagePosté le: Lun 28 Mai - 19:23 (2012)    Sujet du message: Happy days. Répondre en citant

Kazil recula d’un pas lorsque Samuel proféra la menace de tuer Emi à l’aide de son arme.

-« Samuel, si vous la tuez, il en sera de même pour vous dans la minute qui s’en suivra. Elle ne mourra pas aujourd’hui même si je dois moi-même vous tuer pour l’en empêcher et même..si je dois y laisser la vie.. »

Il redressa la tête, se tenant prêt à l’éventualité que Samuel tire sur l’aveugle sans moindre somation.

-« Pourquoi ne pas l’avoir tué dans cet endroit qu’elle aimait tant, Samuel ? Pourquoi vous devez la laisser agoniser jusqu’à cette mystérieuse destination ? »

L’asiatique restait sur le qui-vive.


Revenir en haut
Samuel


Hors ligne

Inscrit le: 28 Mai 2011
Messages: 1 512

MessagePosté le: Lun 28 Mai - 19:27 (2012)    Sujet du message: Happy days. Répondre en citant

"Je n'ai rien choisi Kazil. Je le répète, c'est elle qui me l'a demandé. Et pour l'aider au mieux, j'ai foutu mon cerveau en stand by. Sans quoi, si j'avais pensé rationnel ou intérêt personnel, je ne l'aurais pas fait. Elle m'a trouvé en chemin, et je l'ai fait. C'est tout."

Il soupire et s'impatiente.

"Vous savez qu'on perd du temps ? Qu'il y a un matelas sur place ? Et du calme, pour vos petits bras ? Avancez, je ne le répètrai pas."
_________________
"Cette fichue borne d'arcade... Tout est parti de là. Si la ville meurt, je m'en voudrais que les Basterds fassent un meilleur score..."


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:48 (2016)    Sujet du message: Happy days.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Distillerie Index du Forum -> Fréquence Publique -> Poste de transmission Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 2 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com